YUMAN joined FABERNOVEL in November 2018 !Summer Business School
Events

Inversons la classe, grand gagnant Big Hackday 2018

 

Avec de la méthode, voilà comment on devient lauréat du premier Big Hackday FABERNOVEL TECHNOLOGIES. Et une association à l’honneur, La Classe Inversée, un collectif d’enseignants qui n’a pas peur de repenser ses propres méthodes pédagogiques.

 

Première étape, le choix

 

Pour jouer parfaitement le jeu du Big Hackday, Arthur et Francis ont dressé une liste de 7 associations faisant vibrer leur corde sensible et appliqué deux critères de sélection, cumulatifs, pour choisir le futur bénéficiaire. Il fallait, d’une, pouvoir apporter une solution qui ait un impact fort sur le besoin exprimé. De deux, que l’exercice représente un challenge technique pour l’ensemble de l’équipe.

La Classe Inversée est une association et un collectif d’enseignants prenant part au grand mouvement de transformation de l’enseignement en France, connu sous le nom de classe inversée. Le concept implique de passer du face-à-face au côte-à-côte, c’est-à-dire privilégier l’accompagnement des élèves en activité, libérant ainsi le professeur du cours magistral, qui sera plutôt consulté en autonomie (notamment via des outils comme la vidéo). Pour plus d’informations, le site très complet www.laclasseinversee.com sera évidemment votre meilleure source d’informations.

A l’initiative du collectif, cette grande communauté de professeurs profitera bientôt d’une plateforme numérique visant à fédérer les professionnels de l’enseignement autour de la démarche de classe inversée, mais également de toute innovation présentant un intérêt pédagogique. Elle offrira notamment de nombreuses ressources pour animer la classe (vidéo, quiz…).

 

 

  

Deuxième étape, la définition du besoin

 

L’association a également identifié un certain nombre de freins à l’appropriation de l’inversion et parmi eux, l’absence de contact direct et de dialogue avec des enseignants praticiens qui incarnent cette pratique. Les professeurs reconnaissent un certain isolement dans leur établissement et un réseau, bien que conséquent (10 000 enseignants en France), trop disparate pour offrir des occasions de partager des retours d’expérience. C’est pourquoi, dans un premier temps, les bénévoles pensaient intégrer un outil de messagerie à leur CLiP (CLasse Inversée Plateforme).

Lors du cadrage du projet, il est apparu que l’outil de messagerie n’était pas forcément la première brique à mettre en place mais plutôt un espace de présentation et de rencontres. En d’autres termes, il fallait disposer d’une solution hybride offrant un match d’intérêts professionnels et de méthodes, permettant une mise en relation précise et automatique. La proposition de l’équipe a convaincu les membres de l’association, dont certains sont d’ailleurs venus suivre le déroulement du projet, comme Héloïse Dufour, Présidente de l’association et Directrice Opérations Le Cercle FSER.

 

Troisième étape, organisation et principe de matching

 

Le gros challenge portait surtout sur l’organisation de l’équipe. Le Pair programming a été mis largement à profit, permettant d’un côté aux juniors de travailler en binôme avec un senior sur les technologies et d’éviter à chacun d’empiéter sur le travail des autres.

La réalisation du principe de matching a également occupé une bonne partie du temps. Si la démonstration porte sur un nombre relativement faible de membres, l’objectif à terme est bien évidemment de pouvoir traiter des milliers de profils. La construction de l’algorithme supposait une donnée spécifique. L’équipe est repartie des profils existants et tagués créés sur CLiP (niveau scolaire dans lequel le professeur intervient, méthodes adoptées…) et récupéré en accord avec l’équipe technique de l’association les données disponibles.

Pour affiner les critères et la pondération de la formule de matching, un bénévole de l’association a donné ses premières instructions et c’est un sondage en direct auprès des membres qui a permis de fixer les catégories les plus représentatives. En tout 5 critères ont été fixés permettant d’aboutir à un score (matière enseignée, niveau, courant pédagogique, l’expérience, publics à besoins spécifiques). Le système est bien pensé. Pour les réfractaires au matching, il est aussi tout à fait possible de ne sélectionner qu’un critère de recherche et laisser faire le hasard !

Technologiquement parlant, l’équipe a ainsi pu monter un peu plus encore en compétence sur le langage Scala et surtout tester quelques templates disponibles en interne et leur capacité à offrir un démarrage rapide d’un projet. Il y a toujours des améliorations à apporter mais l’objectif est atteint, l’équipe ayant pu largement démontrer son aptitude à livrer un projet réellement fonctionnel en moins de deux jours.

Quatrième étape, remercier l’association, l’équipe, son coach, ses parents

 

Inversons la classe a remporté le premier prix du Big Hackday 2018. Stéphane Guyon a participé à la présentation du vendredi soir. Très satisfait du résultat obtenu, il a souhaité dire à nouveau combien l’outil leur sera utile.

D’autant que l’association devrait prochainement accueillir un chef de projet technique pour assurer la finalisation de la plateforme CliP, lequel pourra également se pencher sur l’intégration du réseau social interne. L’équipe FABERNOVEL d’ailleurs ne s’arrêtera pas là. Il est déjà prévu une rencontre en novembre prochain pour traiter la question notamment de l’authentification via la librairie utilisée dans la plateforme CLiP, ce genre de détail indispensable capable de dévorer le temps imparti au détriment du développement des fonctionnalités…



<>