Soirée des internsEn décembre, on hacke ses pratiques (2)
People

Rencontrez Baptiste, Performance Analyst chez FABERNOVEL

Quel est ton parcours ?

Après avoir effectué un parcours de sportif de haut niveau dans le foot, en intégrant un centre de formation, j’ai décidé de reprendre les études, avec une licence AES à Lyon 3 pendant laquelle j’ai effectué un an en échange en Allemagne. J’ai ensuite rejoint Audencia, avec 1 an de stage (Lancement et développement de Take it Easy à Nantes, puis chez Lactalis à Hong Kong). J’ai aussi passé un semestre aux US avant de choisir la spécialité entrepreneuriat.

Finalement, j’ai rejoint FABERNOVEL en janvier 2018 pour mon stage de fin d’études en tant que Junior Performance Manager.

 

Pourquoi as-tu choisi FABERNOVEL pour faire ton stage, puis qu’est-ce qui t’a fait rester ?

J’avais entendu parler de FABERNOVEL grâce au bouche à oreille. Je savais que c’était le lieu idéal pour faire le lien entre startups et grands groupes, rester proche de l’entrepreneuriat, et  rencontrer des personnes dans cet environnement.

Avant ça j’avais fait beaucoup de stages dans plein de domaines d’activité (finance, compta, développement d’entreprise), je n’avais aucune spécialité réelle, aucun département en particulier ne m’attirait plus que les autres.

La performance est le moyen pour moi d’être en transverse, proche de toutes les équipes, entre production et support, comprendre le business. Je ne suis pas expert d’un domaine mais j’ai des connaissances un peu partout.

En juillet ça a été la fin de mon stage, j’ai accepté l’opportunité de rester en CDI. L’environnement de travail me convient, je travaille beaucoup mais je sens que je progresse, j’ai beaucoup de responsabilités.

 

Quelles sont tes missions ? Quels sont les projets que tu as mené ?

Je dirais qu’il y a trois grosses parties dans mon travail :

1- Knowledge Management

Je suis responsable du suivi des projets, je dois connaître le plus de projets possibles et les restituer, communiquer aux équipes pour ne pas refaire le travail deux fois, et aussi donner des idées. Cela peut passer par des newsletter internes, ou encore la création d’une moulinette de références.

2- Amélioration des process et automatisation

J’ai pu créer et standardiser nos process, avec des tips pour l’onboarding des nouveaux : comment organiser une learning expedition, comment faire une bonne propale.

J’ai aussi automatisé des tâches du quotidien afin que chacun gagne en efficacité, comme par exemple un outil commun pour centraliser les demandes d’impression.

On a aussi créé les dojo, un rdv hebdomadaire pendant lequel on travaille avec toute l’équipe sur un sujet d’amélioration continue.

3- Autre

Je gère aussi parfois des projets pour les clients, et des animations. Cela me permet de mieux connaître la production, et parfois certains projets issus de mes missions de performance peuvent être implantés chez nos clients. Par exemple pour un projet avec un client, destiné à fluidifier l’accès aux quais, on a créé un MVP permettant aux passagers de choisir un créneau. Le test se portant sur une population de 1200 passagers, il était difficilement envisageable de ne pas automatiser l’envoi du questionnaire, des mails de confirmation des créneaux et autres.

Je m’occupe enfin du staffing pour la partie facilitation (les personnes qui animent les ateliers), le fait d’être transverse et de connaître les projets/equipes me permet d’être plus responsabilisé sur cet aspect.

  

Qu’est-ce que FABERNOVEL t’a apporté ?

Quand tu es chez FABERNOVEL, tu t’améliores, tu montes en compétence, je vais bien plus vite maintenant notamment sur la partie création, automatisation à partir d’outils digitaux. J’ai aussi pu progresser sur la présentation de keynotes, j’en ai animé en France et à l’étranger.

Je me suis créé aussi un bon réseau, avec autant de contacts de grands groupes que de l’écosystème entrepreneurial.

 

Qu’est-ce qui t’as le plus surpris en arrivant ?

La première difficulté ça a été de comprendre le business, on a des offres variées, notre propre vocabulaire, et une certaine vitesse d’exécution. Il a fallu accepter des missions, même des choses que je n’avais jamais faites, sans céder à la pression.

Il faut aussi toujours rester à la pointe de l’actualité, par exemple si un jour un client te demandes si tu as vu l’actualité sur Airbnb, tu es obligé de savoir de quoi on parle, tu es vu comme un expert.

 

A qui recommanderais-tu un stage en Performance chez FABERNOVEL ?

Tout candidat qui se reconnaît plus ou moins dans cette description : Il faut être sociable pour comprendre les problématiques de l’équipe, être à l’écoute et bienveillant.

Il faut connaître et aimer les outils digitaux. Si on sait coder c’est mieux, mais ce n’est pas indispensable, on peut automatiser sans.

Et enfin il faut accepter d’être “couteau suisse”, avec dans l’idéal, un attrait pour l’entrepreneuriat.



<>