Que sont-ils devenus ? Episode 6 : Baptiste Bénéze...Rencontrez Amory, ancien Designer chez nous et au...
People

Rencontrez Sam, Engineering Director chez FABERNOVEL et Professeur de Danse

  • Quel est ton parcours chez Fabernovel ? 

 

J’ai rejoint Fabernovel en septembre 2015, après avoir obtenu mon Diplôme d’Ingénieur et d'un Doctorat en Informatique. 

J’ai commencé en tant que Développeur back end, puis en l’espace d’un an et demi j’ai évolué vers un rôle de Tech lead, prenant ainsi la responsabilité de la qualité logicielle des projets sur lesquels je travaillais.

Je suis aujourd’hui Engineering Director et manage environ 40 personnes tout en continuant mon rôle de Tech lead sur mes projets.

 

  • En parallèle de Fabernovel tu es professeur de danse, peux-tu nous parler de cette deuxième vie ? Comment allies-tu les deux ? 

Je suis passionné de danse modern jazz depuis mon plus jeune âge. J’ai commencé à 9 ans, avec 1h30 d'entraînement par semaine et je ne me suis jamais arrêté. 

C’est réellement en 2006, à mon arrivée en école d’ingénieurs, que la danse a pris une dimension supérieure dans ma vie. J’y ai créé un club de danse et j’ai participé en tant que chorégraphe à la création d’une comédie musicale.

Ce sont ces expériences dans le monde associatif qui m’ont initié et m’ont donné le goût de la transmission.

Après avoir terminé mes études d’ingénieur, j’ai continué à suivre des cours de modern jazz dans des studios parisiens, mais j’éprouvais un manque à ne plus avoir l’occasion de créer des chorégraphies et transmettre ma passion.

C’est pourquoi, en 2011, je suis devenu animateur bénévole d’un atelier de danse dans une association parisienne. Quelques années plus tard, j’ai pris la décision de préparer le Diplôme d’État de Professeur de danse, que j’ai obtenu en 2018.

Aujourd’hui ma vie professionnelle s’articule autour de ces deux métiers : Engineering Director chez Fabernovel et Professeur de danse modern jazz. Je donne actuellement deux cours par semaine, le soir, ce qui me permet de garder cette activité comme une profession secondaire et avant tout un plaisir.

L’alliance de ces deux activités m’apporte un véritable équilibre. Elle me permet d’évoluer dans deux mondes très différents mais aussi très complémentaires. J’y vois dans chacun un aspect pédagogique, une forme de représentation (dans le cadre d’un spectacle, ou face à un client) et surtout un rapport à l’humain.

 

  • Comment Fabernovel t’as accompagné dans l’obtention de ton Diplôme d’État de Professeur de danse ?

Je m’étais lancé dans la préparation du Diplôme d’État (DE) peu de temps avant de postuler chez Fabernovel et j’avais déjà passé un premier examen d'entrée.

C’est en juin 2015 que j’ai rencontré Fabernovel pour devenir Développeur back end. Mes exigences étaient claires : j’avais besoin de travailler à temps partiel afin d’assister à l’ensemble des cours de ma formation : Anatomie, Musique, Histoire de la Danse et Pédagogie.

Fabernovel m’a fait confiance, et nous avons trouvé ensemble un cadre optimal sur les trois ans à suivre pour me permettre de mener à bien mon projet.

J’ai commencé pendant deux ans avec un rythme de 4/5ᵉ, ce qui n’a pas du tout freiné ma progression en tant que Développeur et m’a même permis, au bout d’un an et demi, d’évoluer vers un rôle de Tech Lead.

La dernière année de ma formation, j’ai basculé vers un temps partiel plus important pour travailler deux jours chez Fabernovel et trois jours sur l’obtention de mon diplôme. Ce rythme de travail ne me permettait plus d’intervenir de manière optimale sur les projets, mais Fabernovel m’a amené à évoluer et à prendre davantage de responsabilités managériales et de suivi de projets transverses s’adaptant parfaitement à ma contrainte d’emploi du temps.

J’ai bien obtenu mon DE au bout de trois ans, en juin 2018, et je travaille depuis à temps plein chez Fabernovel, avec un périmètre et des responsabilités plus grandes.

 

Pour moi, c’est une réussite à tous les niveaux. J’ai non seulement réalisé mon rêve de devenir Professeur de danse mais j’ai également pu continuer à évoluer dans ma carrière d’Ingénieur informatique dans une entreprise qui m’a fait confiance tout au long du parcours.

J’ai même eu l’occasion de donner des cours de danse au sein de Fabernovel et je le referai avec plaisir si l’opportunité se présente.

 

  • À la soirée d’inauguration de nos nouveaux locaux, tu avais présenté une “première fois” sur le thème du grand écart, tu nous racontes ?

 

Effectivement, c’est une anecdote vraiment cool ! En mai 2019, j’ai eu l’honneur d’être convié à la soirée d’inauguration de nos nouveaux bureaux qui était organisée pour nos clients. J’ai fait partie d’une dizaine de talents, issus de différentes expertises de Fabernovel, qui ont été choisis pour présenter des histoires courtes autour du thème de la soirée : Toute(s) première(s) fois. Nous pouvions choisir un sujet qui nous tenait à cœur, qu’il soit professionnel ou plus personnel.

J’ai choisi de raconter “la première fois où j’ai effectué le grand écart !”. C’était surtout un clin d’œil vers celui que je fais en permanence entre mon métier chez Fabernovel et celui de Professeur de danse… car en fait le grand écart, le vrai, je n’ai jamais réussi à le faire !

Je suis très fier d’avoir pu présenter ma double carrière devant nos clients. Et de façon plus globale je suis heureux d’avoir pu mettre en valeur des profils comme le mien, qui possèdent plusieurs passions. Le message que je voulais faire passer ce soir-là est que travailler avec des gens qui font ce grand écart, qui cumulent plusieurs activités, ce n’est pas travailler avec des gens dispersés ou moins motivés, au contraire c’est travailler avec des passionnés !

J’ai été très agréablement surpris que Fabernovel me donne la chance de faire ce discours face à nos clients, car il n’était pas uniquement orienté vers mon expertise au sein de l’entreprise. Mettre aussi bien en avant les talents personnels que professionnels est une démarche dans l’air du temps, et je pense qu’aujourd’hui beaucoup d’entre nous souhaitons trouver un équilibre entre vie pro et vie perso, et ça Fabernovel l’a bien compris !



<>