Rencontrez Thibault, développeur chez nous, et cré...Découvrez l’épisode 2 de FABERNOVEL LAB, le labora...
Events

Retour sur le Hackathon de FABERNOVEL CODE !!

Weasel, Jean-Code et Chapali, cela ne vous évoque rien ? C’est normal. Ce sont les trois trouvailles IOT innovantes développées en moins de 24h par les équipes de FABERNOVEL CODE au cours de notre premier Hackathon interne organisé les 6 et 7 juillet dernier !

 

 

Toute l’équipe de FABERNOVEL CODE (ainsi que Jessica et Marie, deux guests designers de choix), répartie en 3 teams a eu un peu moins de 24 heures pour se pencher sur la problématique suivante : « Connecter le monde réel au framework FABERNOVEL CODE ». Les équipes ont eu carte blanche pour se challenger et donner libre cours à leur créativité en utilisant les objets connectés mis à disposition (Amazon Dash Button, ampoules Philips Hue, Arduino Starter Kit…).  Pour pimenter l’événement, trois prix étaient en jeu : « Le prix du projet que tu as envie de mettre en place dès lundi », « Le prix du projet que t’y aurais jamais pensé » et « Le prix du projet qu’il est beau ».

Le Hackathon FABERNOVEL CODE s’articulait autour de cinq grandes étapes : la constitution des trois équipes (mixtes et pluridisciplinaires), le brainstorming pour identifier les idées et les envies de chacun, la phase de développement, le pitch de présentation des projets et la remise des prix.  

Au programme : partage de connaissances et de compétences, utilisation de nouveaux outils, caféine et pizzas pour tenir le coup mais surtout de chouettes moments d’équipe !

Voici un tour d’horizon des projets développés :

CHAPALI

The Ultimate A-Team (Hélène, Vivianah, Alexis O., Aurélien, Axel, Jordan, Mathias & Quentin) a créé Chapali : une interface collaborative, connectée et déjantée pour apporter encore plus de fun au quotidien des équipes.

 

L’équipe est partie du constat que les UP et les Start Monday (points d’équipe hebdomadaires) se terminaient souvent mollement mais aussi que l’on passait beaucoup de temps en pôles isolés les uns des autres pendant la semaine.

Chapali a été conçu dans le but de réintroduire du fun au quotidien. Comment ? Grâce à une plateforme collaborative où chacun a la possibilité de lancer des gages aux autres. Ainsi, à la fin de chaque UP et de chaque Start Monday, quelqu’un appuie sur le Chapali Button et un défi est lancé ! La plateforme tire au sort un CODEur et lui attribue un gage à réaliser avant la fin de la semaine. « Prendre un selfie avec la gardienne de l’immeuble » « Passer le déjeuner à écouter René la Taupe dans un casque » « Lire devant tout le monde ses trois derniers SMS »… les possibilités sont infinies.

A chaque défi relevé, le Chapaleur désigné doit poster une preuve sur le channel Slack #Chapali et remporte des points (1 point pour un défi facile, 3 si la difficulté est moyenne et 5 en cas de gros challenge). Les Chapali Masters sont en charge de valider le défi, ce qui actionne automatiquement une alarme sonore et le clignotement des ampoules de l’agence. Le classement est affiché sur la plateforme et sur le Dashboard dans l’entrée.

Prix reçu : « Le projet que t’as envie de mettre en place dès lundi »

 

WEASEL

The Notorious Disastrous Wireless Radioactive Weasel Team (Marie, Arnaud, Jérémy, Julien, Pierre & Olivier) a développé le Weasel : un dispositif ludique pour mesurer la qualité des projets.

L’équipe s’est interrogée sur le framework FABERNOVEL CODE actuel et a constaté qu’il comportait de nombreux standards et outils pour assurer la livraison de produits de qualité mais que les canaux utilisés n’étaient pas toujours ludiques ou « sexy ». Leur objectif : fournir aux clients et à l’équipe un nouveau canal, innovant et original pour évaluer la qualité des projets.

Ils ont donc créé Le Bon et La Brute. Deux petites ampoules-bestioles : Le Bon, de couleur verte et à l’apparence bienveillante et rassurante s’allume lorsque la qualité du projet est supérieure à 80%. Vous l’aurez deviné, la Brute, rouge et plus menaçante clignotera dès lors que la qualité du projet passera sous la barre des 80%.

Slack était déjà utilisée pour calculer et communiquer sur la qualité des projets mais l’équipe a créé lors du Hackathon un nouveau channel #Weasel et un nouveau bot qui permet de tester des urls. En appuyant sur le Dash Button, on lance un calcul de test qui va évaluer le projet en fonction d’une grille d’une centaine de critères établie par les développeurs. Avec les ampoules Hue on peut alors jouer sur la désynchronisation et grâce à cet outil ludique on fait monter le suspense : qui va s’éclairer ? Le bon ? La brute ?

Prix reçu : « Le projet que t’y aurais jamais pensé »

 

JEAN-CODE

L’équipe The Super Villains (Jessica, Nawel, Fabien, Ferdinand, Grégory, Thomas F. & Thomas G.) a conçu Jean-Code : un outil qui améliore et facilite les interactions entre les bureaux parisiens et toulousains de FABERNOVEL CODE et entre nos différentes war rooms.

L’idée des Super Villains était de pallier une difficulté fréquemment rencontrée chez FABERNOVEL CODE : celle de la communication entre ses deux bureaux situés dans deux villes différentes : Paris et Toulouse. Pour cela, ils ont créé Jean-Code, un petit bonhomme à nos couleurs qui va améliorer le quotidien de chacun. Son but ? Faciliter les interactions entre les deux villes mais aussi entre toutes les war rooms, en sortant des canaux habituels (Slack, mail…).

Comment fonctionne-t-il ? Il pourra être installé dans toutes les pièces de l’agence et est actionné par un Dash Button. Jean-Code fonctionne avec une commande vocale. « Préviens Toulouse qu’on doit faire un point » : il fait clignoter la war room toulousaine grâce à des ampoules connectées pour les avertir. « Jean-Code, montre moi le Burndown Chart », celui ci s’affiche sur l’écran.  « Lance de la musique… » Jean-Code s’exécute…  les options et les possibilités d’amélioration sont très nombreuses. Il peut accéder à toutes nos demandes comme par magie.

Prix reçu : « Le projet qu’il est beau »

On retiendra :

La pluridisciplinarité est apparue comme une évidence au moment de la formation des équipes. Elle a favorisé le partage des expertises, l’échange de visions complémentaires et la transmission de nouvelles connaissances.  Aussi, chacun a vécu en direct les impératifs des autres métiers, les différentes contraintes techniques ou créatives… Surtout, l’événement a permis à des personnes qui ne travaillent pas souvent ensemble de se (re)découvrir dans un cadre détendu, de nouer ou de renforcer des liens.

Du point de vue des technologies utilisées, sans qu'il n'y ait eu la moindre consigne ou concertation à ce sujet, tous les projets ont été exécutés en JavaScript à toutes les sauces Vanilla, NodeJS, Angular… Sûrement parce que cette stack offre un temps de mise en oeuvre réduit, aussi bien pour du scripting que du web. Ca tourne en quelques secondes en local et en remote ; c'est actionnable aussi bien par des dev back que front. Il est disponible sur toutes les plateformes orientées API (Lambda, IFTTT…). Enfin les modules disponibles pour la bidouille sont légion (iftttmaker https://www.npmjs.com/package/iftttmaker, slack https://www.npmjs.com/package/slack, dash button https://github.com/hortinstein/node-dash-button...)

Traduction pour les non-dev : le langage de programmation JavaScript avait toutes les qualités pour permettre de mener à bien ces projets :-)

Bravo à tous les participants !



<>